Préparer son Gap Year

La nouvelle année approche, et pour certains chanceux, 2013 marquera le début d’une aventure qu’ils n’oublieront jamais : le départ pour un « Gap Year », ou année sabbatique. Il s’agit d’une expérience unique. Vous allez voir le monde, découvrir d’autres cultures, rencontrer des gens de plein de pays différents, peut-être apprendre une autre langue et aussi en apprendre davantage sur vous-même, votre personnalité, vos envies, vos aspirations … Le voyage est une vraie école de la vie !

Que vous veniez de finir vos études et ayez envie d’une année de césure ou alors que vous vouliez faire un break dans votre carrière pour voir du pays et voyager un peu, un Gap Year représente une expérience unique dans la vie d’un individu. C’est pourquoi il faut que l’organisation de votre grand voyage soit à la hauteur.
C’est en gardant cette idée à l’esprit que nous avons préparé ce petit guide pour vous aider à préparer votre Gap Year !

Découvrez également nos articles sur les Visas Working Holiday pour le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon, Découvrez aussi nos articles sur les Meilleures Destinations de Voyage en 2012, les Plages Australiennes en Image par Phil Hill, Travel Photographer, Vacances au Canada : Visas, Passeport et Hébergement et les Plus belles Plages du Monde !

Etape 1 : Planifier

La clé d’un Gap Year réussi réside, entre autres, dans la planification. En plus de réserver votre vol et de penser à votre hébergement, vous devrez également vous assurer que vous avez fait les vaccins nécessaires, vous organiser pour les questions bancaires ou encore choisir la bonne assurance voyage. La liste peut paraitre un peu longue mais en fait rien d’affolant : procédez étape par étape et tout ira bien !

1. Economiser

Une fois que vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure, la question est de savoir comment financer votre Gap Year. Si l’on regarde les choses en face et que l’on en revient à des considérations bassement matérialiste, la vérité est que voyager coûte cher. Si vous n’avez pas la chance d’avoir 10 000 € prêts à dépenser dans un gap year (comme la plupart d’entre nous), il vous faudra donc économiser cet argent.
Il est difficile de conseiller sur la somme à réunir avant votre départ, car tout dépend bien sûr de votre destination, de votre mode d’hébergement etc … Disons qu’il est conseillé de réunir au minimum 5000 €, car rappelez-vous qu’en plus des billets d’avion, vous aurez besoin d’un budget pour votre hébergement, d’éventuels vaccinations et visas, des vêtements, bagages, sans parler de votre « argent de poche » à dépenser sur place.
Tentez d’économiser sur tous les petits extras de la vie quotidienne avant votre départ et d’économiser par exemple une certaine somme par semaine ou par mois que vous aurez fixée préalablement. Et surtout, dites vous bien que vous vous privez sur le moment mais que cela en vaudra la peine une fois sur place!

2. Choisir son itinéraire/sa destination

Bizarrement, choisir sa destination et son itinéraire est peut-être l’étape la plus difficile ! Le monde s’offre à vous, ce qui représente un terrain d’exploration vraiment très vaste…
Vous pouvez opter pour l’un de ces fameux billets d’avion « tour du monde », qui coûte entre 600 € et 1700 €. Vous pouvez aussi vous concentrer sur une région précise du globe que vous voulez explorer plus en profondeur, plutôt que de survoler de trop nombreux pays en un temps limité.

Gap Year au Canada, aux USA, en Amérique latine, en Australie … Quelque soit l’option que vous choisissez, il est essentiel que vous vous posiez les questions suivantes : Qu’est ce que j’ai envie de retirer de ce voyage ? Quel est mon budget ? Qu’est ce que je rêve de voir ? Combien de temps puis-je me permettre de voyager ?

En répondant à ces questions, vous serez capable d’affiner votre projet. Si vous voulez découvrir une culture totalement différente, vous pouvez par exemple partir en Asie du Sud-Est. Si vous rêvez de plages superbes dans un pays où vous pourrez améliorer un peu votre anglais et où le choc des cultures sera moins profond, l’Australie pourrait être une bonne option.
Pensez également à la période de l’année à laquelle vous voulez partir : explorer la Thaïlande pendant la saison des pluies ou Bombay quand il fait plus de 45° risque de vous laisser un souvenir un peu amer… Le mieux est donc d’effectuer toutes ces recherches avant de vous décider pour éviter les déceptions !

3. Auberges de jeunesse : à réserver pour votre arrivée

Il est toujours judicieux de réserver une auberge de jeunesse pour les premières nuits : vous vous sentirez plus à l’aise si vous avez un endroit où poser vos valises en arrivant, surtout après un long voyage en avion. En plus, les auberges de jeunesse offrent deux avantages de taille : elles sont beaucoup moins chères que des hôtels et vous permettront de rencontrer d’autres voyageurs. De quoi vous faire des amis des quatre coins du monde !
Si vous voyagez dans plusieurs pays/villes, pas la peine de réserver toutes vos auberges de jeunesse d’un seul coup avant de partir : réserver celle pour votre arrivée et ensuite laissez-vous porter par vos rencontres, vos envies, et avisez une fois sur place, c’est ce qui fait le sel de la vie !
Dans la plupart des auberges, vous pouvez réserver un lit pour le soir même. Bien sûr, si vous vous rendez dans une ville à un moment particulièrement touristique de l’année, mieux vaut vous y prendre à l’avance. HostelBookers propose 18 000 auberges de jeunesse dans 3500 villes à travers le monde … Nul doute que vous trouverez votre bonheur !

Etape 2 : se préparer au départ

Ca y est, vous avez décidé où le vent vous portera pour votre Gap Year, vous avez économisé l’argent nécessaire et réservé votre billet d’avion et votre hébergement. La date du départ approche ! Vous allez à présent devoir vous occuper de détails plus « techniques » mais ô combien importants !

1. Assurance

On ne veut pas jouer la maman poule et vous dire qu’il vous absolument une assurance voyage. Cependant, il est fortement recommandé de souscrire à ce type d’assurance avant votre départ. Il en existe beaucoup, alors à vous de voir ce dont vous avez besoin : frais médicaux, annulation de vols, perte de bagages, responsabilité civile … Voici tous les domaines qu’une assurance peut couvrir ! Comparez les prix demandés, la couverture proposée en cas de pépin et utilisez votre bon sens pour prendre votre décision.

Il existe plusieurs assurances voyages réputées pour les globe-trotters qui partent voyager plus de trois mois : World Nomads, Global Partners, Magellan, AVI International (celle du Routard), GMF… Sur les forums de voyageurs, World Nomads et Global Partners ont la réputation d’offrir les meilleurs compromis pour les voyages de longue durée, mais à vous de fouiner et de décider en fonction de vos besoins. Cette page vous dresse également un comparatif intéressant et sachez qu’il existe aussi des courtiers comparateurs spécialisés en assurance voyage comme http://www.mondassur.com/fr.html, qui vous propose une assurance voyage spécifiquement adaptée à l’objectif de votre séjour. En fonction de la nature de votre séjour (globe-trotter, un semestre d’étude à l’étranger, un stage, découvrir le monde…etc.), les assurances sont différentes avec des garanties et des tarifs aussi adaptés à votre type de séjour. Vous pouvez obtenir un devis et souscrire en ligne immédiatement votre assurance voyage: http://www.mondassur.com/assurances/form_assurances.html

Vérifiez que l’assurance choisie est joignable 24/24h et de partout dans le monde. Dernier conseil pour la route : contractez votre assurance le plus tôt possible car si vous vous y prenez à la dernière minute vous ne serez pas en mesure d’être remboursé en cas d’annulation avant votre départ par exemple pour cause de problèmes de santé (ce que l’on ne vous souhaite pas, mais sait-on jamais !).

2. Vaccins

Une fois votre destination choisie, renseignez-vous pour savoir si certains vaccins sont nécessaires. Certains (comme l’Hépatite) doivent être fait plusieurs semaines à l’avance, alors n’attendez pas la dernière minute ! Et aussi : pensez à tester vos gélules anti-malaria avant votre départ. Ce médicament est connu pour causer de fortes réactions allergiques : pas marrant quand on se trouve à l’autre bout du globe …

3. Banque

Il s’agit d’une étape indispensable et un peu plus compliquée que ce que l’on pourrait croire. Le mieux est donc de vous y prendre vraiment à l’avance. Voici les quatre étapes indispensables :

  • Prévenez votre banque que vous partez pour plusieurs mois. Il s’agit de l’une des premières choses à faire. Contactez votre banquier et dites lui où vous partez, et pour combien de temps. Cela leur permet de ne pas penser que votre carte est utilisée illégalement à l’autre bout du monde et de la bloquer, et ils pourront aussi vous donner pas mal d’informations intéressantes sur la marche à suivre.
  • Procurez-vous de la monnaie du pays de destination. Ne partez pas la poches vides en vous disant qu’avec votre carte de crédit vous n’avez pas besoin d’espèces. Et si votre carte bancaire ne fonctionne pas une fois à l’autre bout du monde, ou alors que le distributeur est en panne, ou que l’auberge de jeunesse réclame le règlement à votre arrivée et n’accepte que les paiements en espèces (ce qui est assez courant) ? Passez dans un bureau de change ou dans votre banque (attention, cela peut prendre quelques jours car les banques doivent commander les devises étrangères) avant votre départ, mais ne vous promenez pas non plus avec trop d’espèces sur vous au cas où vous perdriez/feriez voler votre portefeuille …
  • Renseignez-vous sur les conditions d’utilisation de votre carte bancaire à l’étranger. La première chose à faire est de demander à votre banque si votre carte est utilisable à l’étranger. Ensuite, également TRES important : vous renseigner sur les frais bancaires liés à l’utilisation de votre carte bancaire à l’étranger. Globalement, vous payez des frais à chaque fois que vous retirez de l’argent d’un distributeur ou que vous réglez par carte. Le tout est de savoir combien.
    Aussi, sachez que les grandes banques françaises ont en général des partenariats avec d’autres grandes banques internationales qui vous permettent de retirer sans aucun frais à leurs guichets/distributeurs. Par exemple, si vous êtes à la BNP, vous pouvez retirer gratuitement de l’argent aux distributeurs Barclays en Angleterre, Bank of America aux Etats-Unis etc … Demandez la liste complète à votre banque ! Car dans ce cas il est beaucoup plus rentable de retirer votre argent aux distributeurs et de payer en espèces, plutôt que d’utiliser votre carte de crédit dans les magasins.
    Vérifier toutes ces informations à l’avance peut vous permettre de faire de sacrées économies. Si vous utilisez votre carte bancaire sans faire attention, vous pourriez vous retrouver à devoir payer des centaines d’Euros en frais d’utilisation. Croyez moi, la note est franchement salée … C’est du vécu !
  • Placez la majorité de votre argent sur un compte séparé, comme par exemple un compte-épargne, et transférez votre argent de ce compte épargne à votre compte courant au fur et à mesure que vous en avez besoin (grâce à votre banque en ligne). Cela évite la catastrophe si jamais vous vous faites voler votre carte bancaire…

Voilà, vous êtes prêt au départ ! Si vous avez suivi ces conseils, il ne vous reste plus qu’à faire votre valise et à partir l’esprit tranquille vers la grande aventure qui vous attend. N’hésitez pas à nous faire part de conseils supplémentaires si vous avez effectué un Gap Year ou à nous raconter vos périples … Bon voyage !

Découvrez également nos articles sur les Visas Working Holiday pour le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon, Découvrez aussi nos articles sur les Meilleures Destinations de Voyage en 2012, les Plages Australiennes en Image par Phil Hill, Travel Photographer, Vacances au Canada : Visas, Passeport et Hébergement et les Plus belles Plages du Monde !

Merci à stevecadman, xlibber, alancleaver_2000gruntzooki, youngdoo et Greg_e pour les photos sur Flickr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 4 =